Les fondements de la vente à réméré immobilier

Vente Réméré

Les propriétaires optent souvent pour la vente de leur bien immobilier sous la condition de pouvoir les racheter. Il existe une solution idéale pour les personnes qui désirent régler leurs dettes en vendant leurs biens immobiliers, mais peuvent les racheter après le remboursement des sommes empruntées.

En quoi consiste une vente à réméré ?

La vente à réméré d’un bien immobilier est souvent la dernière alternative choisie par les propriétaires face au surendettement. Quand tous les essais de restructuration de crédits ont échoué, la solution adoptée est cette vente avec la possibilité de rachat.

Dans cette optique, les investisseurs privés achètent leur bien immobilier, leur donnent des fonds pour régler les dettes, en confiant le reliquat à un notaire. Il faut néanmoins savoir que les anciens propriétaires peuvent occuper les lieux, mais doivent s’acquitter d’un loyer aux acheteurs. Jusqu’à la fin de la date prévue par le contrat, les anciens propriétaires disposent d’une priorité pour le rachat de leur logement.

Par conséquent, le cédant obtient la trésorerie qui lui fait défaut temporairement. Grâce à cette vente à réméré, il évitera la saisie et la faillite, aura l’opportunité d’un rétablissement financier, et pourra ainsi récupérer et racheter son bien. Du côté de l’investisseur, cette solution lui permet de placer des capitaux sans risque, avec une bonne rentabilité. Au maximum, il attendra un délai de cinq ans pour que le cédant puisse récupérer son bien immobilier.

Quelles sont les étapes de vente à réméré pour redresser ses finances ?

La première procédure consiste à la vente du bien immobilier. Le cédant doit signer de ce fait un contrat devant le notaire. Tout comme une hypothèque, c’est un contrat qui doit se faire en présence de l’investisseur. Il faut noter que l’acheteur se charge des frais. Pour la seconde étape, on procède au rétablissement de l’équilibre budgétaire.

Avec le financement acquis de la vente, le vendeur pourra payer ses crédits en cours, sortir de l’interdit bancaire, et déposer chez le notaire, un dépôt de garantie pour le futur rachat de son bien. Enfin, le rachat de la propriété en question sera effectué lorsque le cédant aura définitivement remboursé ses dettes et assaini sa situation financière.

Pour ce faire, un acte de vente est établi entre le vendeur et l’investisseur devant le notaire. Ce contrat devra mentionner la somme dépensée pour le rachat, la marge accorde pendant la vente, le dépôt de garantie auquel seront retirés les tarifs du notaire et l’emprunt immobilier.

En bref, la vente à réméré est une solution avantageuse que ce soit pour le vendeur ou l’investisseur. L’établissement d’un contrat de vente et de rachat est également important pour éviter les éventuels litiges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *